Le mot de la présidente

SIEBENALER Maryvonne La Juine et ses affluents impriment leur marque sur notre territoire, traçant les vallées riches en boisements et zones humides, cheminant dans nos plateaux dédiés à l’agriculture et dans nos villes et villages. Le lien étroit des cours d’eau avec la nappe de Beauce qui l’alimente donne vie à de nombreuses activités : cressiculture, pêche, loisirs…
Aujourd’hui, le dérèglement climatique avec son lot d’évènements de plus en plus fréquents et intenses impactent directement le cycle de l’eau, la rivière et son bassin versant. Il est de notre devoir, collectif, de nous préparer et de nous adapter pour que notre territoire soit le plus résilient possible face à ces changements importants. La rivière et sa trame verte et bleue doivent être considérées comme des alliées et des sources de solutions pour l’avenir.
C’est la démarche que le SIARJA a engagée auprès des collectivités du bassin versant, à travers le contrat territorial « Eau, Climat et Trame verte et bleue » proposé par les partenaires – Agence de l’eau, Conseils régionaux et départementaux. Comptez sur moi pour poursuivre dans cette voie, initiée par mon prédécesseur Bernard Laplace et ses équipes que je veux ici saluer. Je le ferais avec toujours le même état d’esprit qui fait la force du syndicat : proximité et solidarité avec réactivité et professionnalisme.

 

La Présidente, Maryvonne SIEBENALER
galerie

Le Président du SIARJA a introduit la réunion avec une présentation de la politique du syndicat et de sa volonté d'établir une démarche cohérente et intégrée en termes de gestion des risques d'érosion et de ruissellement. Les partenaires techniques et financiers,  à savoir l'Agence de l'Eau Seine-Normandie, le Conseil Départemental de l'Essonne ainsi que la Région Île-de-France, ont poursuivi en présentant leurs visions de la lutte contre le ruissellement et les  coulées de boue. Enfin, le bureau d'étude s'est présenté et a exposé la méthodologie à adopter sur le bassin versant de la Juine.

 

  

 

Le programme de gestion des risques d'érosion et de ruissellement à l'échelle du bassin versant de la Juine doit se faire par étape. La phase 1 consiste à réaliser un diagnostic sur les 42 communes qui composent le bassin versant. Ce diagnostic est indispensable car il permet de mieux appréhender les phénomènes et d'identifier les secteurs les plus impactés. La phase 2, quant à elle, repose sur l'émergence d'avants projets chiffrés et hiérachisés. Enfin, la phase 3 vise à la mobilisation de tous les acteurs autour des avants-projets.

 

A travers des échanges très intéressants, les élus ont manifesté toute leur implication et leur volonté de s'inscrire dans cette démarche. Ils ont illustré leur connaissance du territoire avec des témoignages sur les phénomènes de ruissellement et d'érosion. Un questionnaire a été distribué en fin de réunion afin de collecter le retour d'expérience de chaque commune et ainsi mettre en place un programme cohérent et concerté de gestion des risques d'érosion et de ruissellement sur le bassin versant de la Juine.

 

  

carte pdfcarte