Le mot du président

LAPLACE BernardDepuis sa création en 1959, le SIARJA n’a cessé d’évoluer. Initialement dédié à l’entretien de la Juine et de ses affluents, il a élargi ses missions en 2009 par la signature du Contrat de bassin, qui fédère l’ensemble des partenaires locaux autour d’un projet concerté de gestion de l’eau à l’échelle du bassin de la Juine.
Aujourd’hui encore, le SIARJA est bien conscient que les collectivités sont particulièrement en attente d’aide et de conseil et souhaite impulser une dynamique d’écoute pour leur apporter ses compétences.

Bien conscient de la nécessité que le SIARJA ait une démarche fédératrice, il est également essentiel que nous soyons force de proposition pour répondre aux attentes de nos partenaires techniques et financiers.
Les échéances actuelles nous mettent face à un rendez-vous historique, c’est pourquoi le SIARJA doit poursuivre son action en tant qu’acteur incontournable du territoire. C’est avec un grand plaisir que j’ai rejoint l’équipe du SIARJA pour mener à bien ces objectifs.
 
Le Président, Bernard LAPLACE
galerie

L’Ile des Scellés est une zone humide située sur la commune de Lardy. Les boisements humides ainsi que les mares temporaires qui la composent en font un site remarquable qu’il convient de préserver. Dans cette optique, une étude des zones humides avait été menée en 2012 par la commune de Lardy en partenariat avec le Conseil Départemental de l'Essonne, le Conseil Régional d'Ile-de-France, l'Agence de l'Eau et le SIARJA.

 

En février 2018, suite à l'achat de l'Ile par la mairie et à l'occasion de la journée mondiale des zones humides, une convention de gestion a été signée entre la commune et le SIARJA. Cette convention a notamment permis de mettre en place un chantier de nettoyage après les crues de 2016 et leurs apports de détritus.

 

Depuis le mois d’Avril et jusqu’au mois d’Août, l’Île des Scellés est prospectée par Samantha, stagiaire au SIARJA, afin d’établir un diagnostic écologique. Ce diagnostic permettra d’identifier les grands enjeux écologiques ainsi que les opérations à mener.

     

 

Un enjeu a d’ores et déjà été identifié : favoriser le développement des habitats patrimoniaux tels que les bois alluviaux ou les cariçaies. Dans ce cadre, les opérations préconisées permettront à la biodiversité typique de ces milieux de se développer sur ce site sensible et remarquable.

 

carte pdfcarte