Le mot du président

LAPLACE BernardDepuis sa création en 1959, le SIARJA n’a cessé d’évoluer. Initialement dédié à l’entretien de la Juine et de ses affluents, il a élargi ses missions en 2009 par la signature du Contrat de bassin, qui fédère l’ensemble des partenaires locaux autour d’un projet concerté de gestion de l’eau à l’échelle du bassin de la Juine.
Aujourd’hui encore, le SIARJA est bien conscient que les collectivités sont particulièrement en attente d’aide et de conseil et souhaite impulser une dynamique d’écoute pour leur apporter ses compétences.

Bien conscient de la nécessité que le SIARJA ait une démarche fédératrice, il est également essentiel que nous soyons force de proposition pour répondre aux attentes de nos partenaires techniques et financiers.
Les échéances actuelles nous mettent face à un rendez-vous historique, c’est pourquoi le SIARJA doit poursuivre son action en tant qu’acteur incontournable du territoire. C’est avec un grand plaisir que j’ai rejoint l’équipe du SIARJA pour mener à bien ces objectifs.
 
Le Président, Bernard LAPLACE
galerie

Le 02 Février 1971 était signée la Convention sur les Zones Humides dans la ville Iranienne de Ramsar. Cette date anniversaire est devenue la journée mondiale des Zones Humides et permet d'aborder chaque année un sujet différent. Cette année, le thème était le réchauffement climatique. En Essonne, le Marais d'Itteville a été choisi pour recevoir cette évènement.

 

Autrefois utilisé comme terre d'herbage (pâturage et prairie de fauche), puis comme zone maraîchère et enfin comme site d'exploitation de la tourbe, le Marais d'Itteville est un témoin des activités développées dans la vallée. Le Marais représente un patrimoine historique mais également écologique.

 

 

A l'occasion de la journée mondiale des Zones Humides et en collaboration avec le Conservatoire des Espaces Naturels Sensibles du département de l'Essonne, le SIARJA a animé une visite du Marais d'Itteville. L'objectif de cette journée était de sensibiliser le grand public aux intérêts écologiques des Zones Humides dans un contexte de changement climatique.

 

 

Au fil de l'animation, les participants ont pu découvrir les habitats naturels caractéristiques du marais. Ils ont également pu observer la faune locale et notamment l'envol d'un Héron Cendré ou encore la promenade de Canards Chipeau femelles sur les étangs. Les 3 heures de visite ont été rythmées par des arrêts pédagogiques pour apprendre à reconnaître certains chants et cris d'oiseaux et également afin de livrer des anecdotes sur leurs modes de vie.

 

 

Le Marais d'Itteville abrite une grande diversité floristique et faunistique et notamment le Blongios nain, petit héron typique des roselières. La préservation de cette zone humide est nécessaire et à l'image de cette journée, elle doit être menée en gestion partenariale avec les acteurs locaux.

carte pdfcarte