embacle 2012
galerie
3 renoue
Une espèce invasive est définie au sens de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature comme « une espèce qui, s’étant établie dans un nouveau domaine géographique, y est un agent de perturbation et nuit à la diversité biologique».

 

Ce sont généralement des espèces à forte croissance qui se développent aux dépens de la faune et de la flore locale et qui colonisent rapidement les milieux. Leur prolifération cause de nombreuses perturbations écologiques : homogénéisation des habitats et des paysages, appauvrissement des biotopes.

La renouée du Japon

La Renouée du Japon est une plante exotique d’Asie introduite en France au XIXème siècle comme plante ornementale. Très vigoureuse, elle colonise rapidement de grandes zones où elle occupe l’intégralité de l’espace. Elle limite le développement des espèces locales, adaptées aux bords des cours d’eau, et supprime leurs fonctions écologiques. Les nuisances sont nombreuses : fragilisation des berges, homogénéisation des paysages et des habitats rivulaires, appauvrissement des milieux et de la diversité faunistique et floristique.


Sur la Juine, le SIARJA intervient sur 7 sites sur lesquels sont réalisées des fauches annuelles. En 2011, le syndicat a entrepris des travaux d’ampleur sur 5 d’entre eux. La terre contaminée a été enlevée et remplacée par de la terre saine, et des arbres et arbustes ont été plantés sur la berge afin de concurrencer la renouée.

En savoir plus...

La renouée du Japon (Plaquette de la fédération de pêche et du SIARJA)

 

Les autres espèces invasives

D’autres espèces invasives sont également dénombrées dans les rivières, notamment l’écrevisse de Louisiane, la perche-soleil et la tortue de Floride. Ces trois espèces occasionnent des dégâts significatifs aux populations de poissons et d’invertébrés locaux.

On trouve également le ragondin et le rat musqué qui minent les berges et favorisent la création de brèches dans les ouvrages hydrauliques. La lutte contre le ragondin, classée « espèce nuisible », est réalisée par des piégeages le long de la Juine et ses affluents. Le SIARJA distribue des cages aux particuliers qui le souhaitent et collecte les résultats afin de localiser et quantifier le peuplement de ragondins.

 3 Juine fontaine renouee  3 ragondin
     A gauche, une berge de la Juine après travaux sur
     le bief de Fontaine. Les arbustes plantés vont
     limiter la pousse de la renouée
     Lutte contre les ragondins, espèce classée
     "nuisible" par arrêté préfectoral